Pige Immobilière

La pige immobilière: définitions, contours, enjeux et législations

Le marché des transactions immobilières est largement dominé par les professionnels du secteur que sont les agents immobiliers. Toute la profession, que ce soient des agences immobilières, des salariés négociateurs, des mandataires ou des indépendants en immobilier, doit désormais faire face à la rudesse de la concurrence sur le marché des ventes et des locations immobilières. Le nombre sans cesse croissant des agents immobiliers a fait qu’il est de plus en plus difficile d’obtenir des mandats de vente, d’achat ou de location de la part des particuliers. C’est dans ce contexte qu’est apparu le système de pige immobilière gratuite.

Définition de la pige immobilière

La pige immobilière est un système de collecte et de traitement de données permettant à une société œuvrant dans ce domaine, de proposer aux professionnels de l’immobilier des offres de vente ou de location en provenance de particuliers. Le prestataire de service de pige immobilière est généralement une société ayant un savoir-faire concernant le développement de logiciels de capture de données. Il s’agit en effet pour cette société de « capturer » les annonces déposées par les particuliers sur les divers sites web de la Toile et de les « redistribuer » aux professionnels de l’immobilier, généralement les agents immobiliers (agences, salariés, agents indépendants).

Fonctionnement de la pige immobilière

Le mécanisme de la pige immobilière est un système d’intermédiation basé sur la collecte de données ainsi que sur leur redistribution aux agents immobiliers. La société de pige immobilière se trouve ainsi au centre de l’opération puisqu’elle centralise sur sa plateforme web l’ensemble des données collectées, pour les mettre ensuite à disposition des professionnels de l’immobilier. Concrètement, la société de pige immobilière dispose de logiciels de capture des différentes annonces immobilières postées sur l’ensemble de la Toile, notamment sur les sites français. Grâce à ce « robot », la société de pige immobilière recense les offres de vente et de location de biens immobiliers sur toute la France. La société les centralise alors sur son site web. L’étape suivante consiste à les mettre à la disposition des agents immobiliers, soit gratuitement soit à titre onéreux. Généralement, la pige immobilière est un service payant que la société vend à ses abonnés, les agents immobiliers. La revente des données des particuliers est normalement soumise à leur agrément puisque ces données comprennent non seulement les annonces de vente ou de location proprement dites, mais également les données personnelles des annonceurs (nom, prénom, téléphone, e-mail, voire adresse physique ou courrier).

Les enjeux de la pige immobilière

La pige immobilière présente un enjeu majeur pour le développement du marché immobilier : celui d’optimiser le travail des professionnels de la transaction immobilière tels que les agents immobiliers. Grâce au service en amont fourni par les sociétés de pige immobilière, les agents immobiliers gagnent un temps considérable. En effet, ils n’auront plus à rechercher des mandats de vente ou de location de manière éparpillée, c'est-à-dire en utilisant divers modes opératoires tels que le démarchage à domicile, le phoning (démarchage téléphonique), la consultation des divers sites immobiliers etc.

La réglementation de la pige immobilière

La pige immobilière est une pratique née parmi les professionnels de l’immobilier. En tant que pratique, elle ne fait pas l’objet d’une loi spécifique. Cependant, son importance vis-à-vis des libertés publiques et de la protection de la vie privée a rendu nécessaire une réglementation à ce sujet. Globalement, la pratique de la pige immobilière rentre dans le cadre de la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 ainsi que de son décret d’application, le décret n° 2005-1309 du 20 octobre 2005. Cette loi Informatique et Libertés garantit la protection des données à caractère personnel. Celles-ci ne peuvent être collectées sur la Toile qu’avec le consentement de leurs titulaires, et à la condition que la collecte et le traitement de ces données soient loyaux et licites. Autrement dit, concernant la pige immobilière, la société offrant ce service aux agents immobiliers ne peut collecter et revendre les données des particuliers qu’à la condition préalable que ceux-ci aient été tenus informés de cette collecte et qu’ils aient un droit d’opposition. L’information fournie doit être suffisante et le droit d’opposition doit être effectif. Le respect de ces mesures imposées par la loi est assuré par la CNIL ou Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés.